Tristesse mais espoir!

Tristesse pour François Bayrou dont une « petite phrase » adressée à Dany Cohn Bendit sur France 2,  créée la polémique et donne des armes à ses adversaires déjà si prompt à le caricaturer; mais espoir que l’auteur d’Abus de pouvoir se ressaisisse et  retrouve les brisées d’une action politique entièrement tournée vers l’objectif de « rendonner confiance en la société ».

Tristesse pour « Nous l’Europe » dont la magnifique campagne, l’engagement total de ses têtes de listes pour expliquer avec talent et pédagogie à nos concitoyens pourquoi il faut aimer l’Europe et combien l’Europe leur rend bien; mais espoir que ce travail de fond loin de l’Etat spectacle et des batailles d’égos, parce que le sillon aura été profond puisse porter ses fruits dans les urnes dimanche.

Tristesse pour nos têtes de liste venues de la société civile qui auront tant illustré ces derniers mois combien il est possible de « faire de la politique autrement » de risquer un quelques secondes de voir leurs efforts et leurs espoirs en prendre un coup, mais espoir que Jean-François Kahn, Robert Rochefort, Sylvie Goulard et les autres, par leurs talents, leur labourage du terrain à la rencontre de nos concitoyens, auront suffisamment déjoués les pièges de l’Etat spectacle et seront bien élus ce dimanche.

Tristesse pour ces milliers de militants qui ont pendant des centaines d’heures ces derniers mois oeuvrer pour que l’Orange soit la couleur de l’espoir d’un changement au Parlement européen, que nos élus y portent enfin de façon démocratique et responsable les réalités humaines de nos concitoyens; mais espoir que ceux-ci repartent dès dimanche soir au devant de nos concitoyens pour leur demander comment faire (Daniel Cohn Bendit aurait dit Que faire? :-)) pour que leur région soit source d’amélioration de leur vie quotidienne.

Tristesse pour Corinne Lepage et nos amis écologistes qui veulent que le MoDem soit le parti du développement soutenable, et nous sommes comme eux nombreux à le souhaiter et qui ont donc intérêt à des débats de fond avec l’ensemble des mouvements écologiques sur l’Europe, comme sur tout autres enjeux; mais espoir que la raison politique et l’esprit citoyen l’emporteront un jour très prochain, sur les ambitions personnelles et le querelles sur les « parts de marchés » du vote citoyen, pour construire des convergences pour que ce développement soutenable devienne réalité!

Tristesse pour le MoDem, dont la marque est bien installée dans le pays de celle d’un mouvement de citoyens engagés qui propose aux français de faire de la politique autrement, avec eux et pour eux, parce que seul parti libre de toute allégeance partisane, pourfendeur de la bipolarisation, il peut s’adresser à chacun de nos concitoyens; mais espoir que cette idée toujours neuve du Peuple de citoyens survivra à 2 minutes de plateau télé et sera portée par toujours plus de concitoyens convaincus qu’ils trouveront dans le MoDem un bon soutien et un appui sans faille pour mettre en valeur leurs initiatives citoyennes loin des effluves pas toujours ragoutantes des débats de fin de campagne.

Enfin, parce que le temps nous manque ce matin, espoir qu’en 2112 le MoDem aura traversé le XXIème siècle comme porteur du seul projet humaniste qui s’accorde avec l’idée que nous portons d’une démocratie, affaire de citoyens, dont l’objectif est de faire grandir la conscience et la responsabilité de citoyens pour que l’intérêt général se confonde avec la souveraineté nationale. Une démocratie responsable comme l’a si fort bien appellée un de nos amis démocrates récemment sur ce site.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans MoDem, Sur le net, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Tristesse mais espoir!

  1. vincentb dit :

    Très belle analyse. Mais 2112, c’est encore bien loin…

  2. Ping : MoDem Mouvement Civique » Blog Archive » Revenir aux fondamentaux du MoDem!

Laisser un commentaire