Vote orange: des vitamines pour la citoyenneté en Europe

Invitée de Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1 ce jeudi 28 mai à 8h20, Marielle de Sarnez a répondu indirectement à Patrick Roger qui dans Le Monde du 27 mai s’inquiètait :-)  de voir François Bayrou piègé par l’antisarkosysme dans le cadre de ces élections européennes. Le piège en question serait d’avoir laissé tomber les enjeux européens dont le MoDem est dépositaire en filiation directe, en privilégiant les questions de politique intérieure et spécialement l’opposition au Président Nicolas Sarkozy en vue d’une certaine échéance électorale (bip!!!).

Evidemment, au delà, d’une part que le destin de la France est lié à l’Europe et que d’autre part, comme l’explique François Bayrou « les questions françaises et européennes sont indissolublement liées » via la question du choix de société que nous voulons, c’est surtout parce que l’enjeu politique essentiel est identique et unique : remettre le citoyen au coeur de la politique !

C’est ce qu’a formidablement illustré Marielle de Sarnez ce matin à l’antenne d’Europe 1 : “on a la meilleure équipe de France sur l’Europe avec des personnalités formidables et pleines de talent. Le bulletin Orange permettra de dire Oui à l’Europe, une Europe plus attentive aux citoyens, il faut transformer la manière dont l’Europe fait de la politique. Et Oui au renouvellement de la politique en France et en Europe.”

« Nous l’Europe » signifie nous « citoyens engagés » à Strasbourg comme à Paris

Il est communément admis, y compris au sein du MoDem, que la dynamique autour de notre Mouvement serait en grande partie liée aux difficultés internes du Parti Socialiste et spécialement aux querelles de liées au leadership. Non Rachida Dati, François Bayrou n’est pas devenu « le meilleur des socialistes », non il n’y a ni tentative d’OPA du MoDem sur le PS, ni stratégie du coucou en déplaise à M. Copé.

La réalité électorale, « hétéroclite » et de « dernière heure » nous disait Pascal Perrineau Directeur du CEVIPOF, la réalité militante, c’est que le MoDem comme Mouvement central de la vie politique française a vocation à rassembler des « démocrates » venu de tous les horizons :  de l’actuelle majorité (lorsque les yeux se seront décillés), du centre gauche, de la gauche socialiste, mais également des écologistes et surtout de plus en plus des « citoyens engagés » jusqu’ici « non encartés ». 

Et pourquoi ce rassemblement est-il rendu possible ? Parce que le dénominateur commun de tous ces citoyens c’est la volonté, rappellée par Marielle de Sarnez, de « transformer la manière dont l’Europe (maintenant, demain la région etc…) fait de la politique! »

Et les plus belles illustrations de ce parcours vers le MoDem ce sont, les hommes et femmes qui forment « la meilleure équipe de France sur l’Europe » et dont la figure emblématique qu’est Jean-François Khan se plait à dire son envie et sa joie « de faire de la politique autrement »!

Ayons d’avantage confiance dans notre propre force, souvent tentée, jamais réussie faute d’indépendance, la capacité de dialogue du MoDem avec tous les citoyens !!!!!

Voilà la clé du succès du MoDem -espéré mais travaillons jusqu’au 7 pour celà-, pendant que certains dialogues entre eux sur une estrade, où bien avec telles ou telles catégories ou franges de l’opinion, le MoDem lui s’adresse à tous les français qui veulent attention et respect.

Pas de démagogie dans le genre « votez pour moi » et vous allez avoir le paradis, mais des combats en Europe comme  en France contre la crise, pour un développement durable, la garantie de notre modèle social et le changement de fondements de la mondialisation (cf. préambule du programme du MoDem pour la législature 2009-2014 du Parlement européen) auxquels les citoyens européens soient associés.

« Nous voulons les informer de ces enjeux, construire une Europe plus transparente et plus proches de leurs préoccupations » affirme le MoDem en préambule de ce Programme.

Ainsi, comme le reconnait lui même Patrick Roger dans son article, ce reproche de « nationaliser » le débat fait à François Bayrou est injuste « car il ignore la réalité de la campagne engagée par le MoDem, qui a fourni un travail très riche et très approfondi sur les enjeux européens » (Le Monde 27/05/09).

Oui, amis démocrates soyons tous très fiers de ce travail (16 groupes de projet Europe auxquels ont participé plus de 3500 adhérents).

Travaillons encore, tous et de plus en plus nombreux en vue de chaque future échéance électorale, tenons toujours plus de Cafés démocrates et nous verrons de plus en plus de « citoyens engagés » nous rejoindre et faire partager notre enthousiasme pour l’utilité du vote Orange !

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Civisme et démocratie, Dans les médias, Economie et social, Réponses à, Union européenne, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Vote orange: des vitamines pour la citoyenneté en Europe

  1. Ping : MoDem Mouvement Civique » Blog Archive » Le MoDem est une solution pour les français!

Laisser un commentaire